Notre memorandum: cinq importants défis sociétaux pour le gouvernement fédéral

Memorandum de la Chambre Nationale des Huissiers de Justice à l'informateur et au formateur fédéraux

1. Résumé

L'huissier de justice se trouve au cœur de la société. Il ressent en première ligne l'impact de l'économie, des développements sociaux et des décisions politiques sur les familles et les entrepreneurs dans ce pays. Partant de ce contact intensif, la Chambre Nationale des Huissiers de Justice met cinq importants défis sociétaux à l'ordre du jour du prochain gouvernement fédéral:

1. Développement d'une législation efficace sur l'insolvabilité, à la fois préventive et curative

Un traitement rapide et efficace des procédures d'insolvabilité contribue à une réduction significative de la charge de travail du système judiciaire et garantit tant aux citoyens qu'aux entrepreneurs une sécurité juridique et une meilleure capacité financière.

2. Réduction de la fiscalité et des droits de mise au rôle sur les instruments de l'huissier de justice

La diminution de la charge fiscale et des droits de mise au rôle élevés sur les instruments de l'huissier de justice facilitera l'accès des citoyens et des entrepreneurs à la justice.

3. Revalorisation de la signification et mise en place de la signification électronique

La signification est l'instrument idéal pour garantir la sécurité juridique et le respect des droits de la défense. L'introduction réfléchie de la signification électronique donne plus de poids à cet instrument.

4. Meilleure collecte des dettes fédérales, tant fiscales que non fiscales

Au niveau flamand, l'huissier de justice prouve qu'il s'acquitte de manière rapide, ciblée et transparente de son rôle de collecteur. La Chambre Nationale des Huissiers de Justice est prête à assumer la même fonction au niveau fédéral et possède en outre le savoir-faire et l'expérience pour s'en charger de manière rapide, uniforme et rentable.

5. Utilisation plus ciblée de l'information disponible au profit d'une justice efficace

Une gestion efficace des données réduit les coûts et constitue un moyen performant afin d’éviter des procédures inutiles. La Chambre Nationale des Huissiers de Justice désire poursuivre sur la voie informatisée engagée, de sorte que les huissiers de justice puissent remplir de façon optimale leur rôle d'informateur auprès de toutes les parties prenantes.

 

2. Préface du Président

Cher négociateur du futur gouvernement fédéral,

Celui qui ressent l'avenir comme un vent contraire se trompe de direction. Par ces paroles sages, l'acteur de théâtre aujourd'hui décédé, Martin Held, montre aux huissiers de justice belges la seule et unique bonne direction. De nos jours, l'huissier de justice travaille rapidement, efficacement et en connaissance de cause. Il fait la course en tête dans la société toujours plus numérisée et informatisée et a conscience de son rôle d'intermédiaire. L'huissier de justice est un médiateur entre les citoyens, les entrepreneurs, la société et le monde politique.

Avec le nouveau statut de l'huissier de justice, l'allègement du paysage juridique et l'évolution engagée vers un service numérisé, les huissiers de justices ont tous les atouts en main pour accéder définitivement à l’ère du 21e siècle. La Chambre Nationale des Huissiers de Justice désire poursuivre sur cet élan.

Vous avez devant vous notre mémorandum dans lequel la Chambre Nationale des Huissiers de Justice demande d'une même voix au prochain gouvernement fédéral de discuter sur une base régulière et dans un esprit d'ouverture. La Chambre Nationale des Huissiers de Justice a pour ambition de représenter pour vous un partenaire fiable, afin d’envisager et de construire avec vous des solutions durables pour une administration plus juste, plus rentable, plus efficace et proactive de la justice, qui donne confiance aux citoyens et entrepreneurs de ce pays.

Le Président,

Marc Brackeva

 

3. Développement d'une législation efficace sur l'insolvabilité, à la fois préventive et curative

Tant les débiteurs que les créanciers et les différentes administrations, en particulier la justice, ont tout intérêt à éviter les problèmes de paiement et à traiter les éventuelles dettes accumulées rapidement, efficacement et avec respect.

L'huissier de justice est généralement le premier à être au courant des problèmes financiers des citoyens et des entrepreneurs. Se fondant sur cette connaissance et cette expérience, la Chambre Nationale des Huissiers de Justice propose d'adapter ces procédures existantes en vue de réaliser des gains sociaux et économiques, une réduction des coûts au profit du budget de la Justice et une diminution de la charge de travail dans la sphère juridique.

Dès lors que l'huissier de justice connaît bien les avantages et inconvénients des procédures existantes, la Chambre Nationale des Huissiers de Justice représente un excellent partenaire pour les recalibrer. Ainsi il convient de revoir en profondeur l'actuelle procédure sommaire d’injonction de payer, afin de pouvoir traiter aisément, rapidement et au meilleur coût, les créances non contestées. Les procédures relatives au règlement collectif de dettes, à la faillite et à la continuité des entreprises doivent également être revues.

Dans un contexte plus large, la Chambre Nationale des Huissiers de Justice demande une meilleure adéquation entre les procédures judiciaires belges et européennes et une réduction du formalisme par l'introduction de formulaires-types que l'huissier de justice peut signer.

 

4. Réduction de la fiscalité et des droits de mise au rôle sur les instruments de l'huissier de justice

L'accès à la justice des citoyens et des entreprises est entravé par une forte pression fiscale sur les instruments de l'huissier de justice et l'augmentation des droits de mise au rôle y afférents. Ainsi, fin 2013, le coût d'une assignation pour une facture impayée de deux mille cinq cents euros devant le Tribunal de Commerce de Bruxelles, était pour plus de la moitié constitué de taxes et droits de mise au rôle. Entre-autres le doublement des droits d’enregistrement au rôle a eu un grand impact.

La Chambre Nationale des Huissiers de Justice appelle à un allègement de cette pression.

 

5. Revalorisation de l'instrument de signification et mise en place de la signification électronique

1. Sécurité juridique et respect des droits de la défense

La signification est l'outil adéquat et nécessaire pour garantir un service de qualité, efficace et de proximité au justiciable. Il est à cet égard essentiel que l'huissier de justice se rende sur place auprès de la partie adverse, ce qui lui permettra, en se basant également sur les informations qu'il aura recueillies au préalable, d'accompagner les parties jusqu'à ce qu’une solution acceptable soit trouvée. De cette façon, l'huissier de justice remplit pleinement son rôle de médiateur.

L'huissier de justice est le mieux placé pour identifier et localiser le destinataire d'un acte et pour évaluer la faisabilité du recouvrement. La signification par l'huissier de justice est par ailleurs l'unique moyen pour exclure toute contestation concernant la date de la signification. Cette date est déterminante pour le contrôle du respect des délais légaux (délai d'assignation, de recours, de prescription, d'attente, etc.).

Il est dans l'intérêt de tous que l'utilisation de cet instrument soit encouragée.

2. Signification électronique

Dans une société où l'informatisation devient de plus en plus évidente, l'huissier de justice revêt résolument un rôle de précurseur. Là encore, en ce qui concerne l'introduction de la signification électronique, la Chambre Nationale des Huissiers de Justice est prête à assumer ce rôle. Mieux encore, de par son implication et sa connaissance locale, la Chambre Nationale des Huissiers de Justice est le seul partenaire à même de transposer la signification en une approche numérisée plus uniforme.

À cette fin, la Chambre Nationale des Huissiers de Justice met à disposition un système certifié de transmission électronique de documents entre toutes les parties concernées du monde juridique. Il va de soi que la Chambre Nationale des Huissiers de Justice reste la tierce partie de confiance en matière de confirmation et de contrôle, afin d'assurer les échanges officiels entre le monde extérieur et les organes de la justice.

Une signification électronique est pleinement justifiée pour les actes remis aux administrations, aux organismes semi-publics, aux compagnies d'assurance, aux banques ou au Procureur du Roi. Pour une signification à une personne physique ou à une PME, la visite sur place s’impose afin de rencontrer le destinataire de l'acte et pouvoir lui fournir toute l'information utile à sa bonne compréhension.

 

6. Meilleure collecte des dettes fédérales, tant fiscales que non fiscales

Au niveau flamand, l'huissier de justice a prouvé qu'il est en mesure de collecter de manière transparente, procéduralement rentable, efficace et socialement responsable des dettes fiscales et non fiscales, depuis le stade de la mise en demeure jusqu'au recouvrement forcé. Suite aux décisions politiques, les huissiers de justice belges sont prêts à assumer ce rôle également au niveau national. En outre, seule la Chambre Nationale des Huissiers de Justice dispose de l'information et du savoir-faire technique nécessaires pour mettre cette pratique en œuvre de manière rapide, uniforme et rentable.

En ce qui concerne les amendes pénales imposées par la justice, l'huissier de justice peut également endosser le rôle de collecteur. Cette approche permet d'améliorer la qualité des services et l'égalité de traitement des citoyens et des entreprises tout en réduisant la charge de travail des services public fédéraux justice et finances.

 

7. Utilisation plus ciblée de l'information disponible au profit d'une justice efficace

L'huissier de justice a un rôle obligatoire de filtrage et d'information dans l'intérêt de toutes les parties concernées. Un système efficace de recherche d'informations améliore les procédures, réduite les coûts associés et évite les procédures inutiles. Ceci est notamment parfaitement illustré par le fichier central des avis de saisie, un outil qui permet à l'huissier de justice d'évaluer rapidement et en toute objectivité la situation financière du débiteur.

La Chambre Nationale des Huissiers de Justice a pour ambition d'optimiser ce rôle, ce qui requiert une informatisation plus poussée du système judiciaire. Font ainsi par exemple encore défaut les informations de la Centrale des crédits aux particuliers, de la Centrale des crédits aux entreprises ou des centres publics d'aide sociale. Par ailleurs, le fichier central ne fournit pour le moment encore aucune information sur les procédures en matière de faillite, de continuité des entreprises ou d'administration provisoire.

Une augmentation du nombre de données pertinentes reprises dans le fichier central des avis de saisie, une connexion étendue à d'autres bases de données publiques et la possibilité de consultation directe suivent à cet égard la voie de la logique. Ceci permet à la Chambre Nationale des Huissiers de Justice d'être une source d'information pour le monde politique.

 

Contact : Dries Storme,
Directeur du centre d'expertise juridique et social pour les huissiers de justice
Tél. 0475 64 51 10
E-mail : dries.storme@sam-tes.be