L'huissier de justice: son coût

1) Tâches officielles

Dès lors que l’huissier de justice a reçu pour ces tâches officielles un monopole légale, son intervention est réglée selon un tarif légal.

Ce tarif a été fixé en matières civile et commerciale par l’Arrêté royal du 30 novembre 1976 et est annuellement indexé. En matière pénale, l’Arrêté royal du 23 août 2015 est d’application. L’huissier de justice est déontologiquement tenu d’appliquer le tarif plein et ne peut faire usage d’un tarif plus élevé.

Le tarif se compose de divers éléments, tels que les frais et les droits. En bas de chaque exploit (l'acte de l’huissier de justice officiel que vous recevez), une liste des éléments à facturer est donnée en marge. Des abréviations sont utilisées, que vous pouvez trouver ici.

2) Missions extrajudiciaires

Pour ses compétences résiduelles ou extrajudiciaires, il n'y a pas de tarif légal à appliquer par l'huissier de justice. Les indemnités pour ces services peuvent être librement fixées.

3) Pro Deo

Il est possible d’obtenir l’assistance judiciaire pour l’intervention d’un huissier de justice, comme il existe l’aide juridique d’un avocat. C’est ce qu’on appelle le système « pro deo ». Si le requéran satisfait aux conditions relatives à l’insolvabilité, le juge peut désigner un huissier de justice qui procède à la signification des actes pour lesquels une intervention est demandée à titre (partiellement) gratuit.