Fraude internet

Lorsque vous recevez une lettre ou un e-mail provenant d’une étude d’huissier de justice, il est aisé de vérifier immédiatement son authenticité en vous servant des quelques trucs et astuces détaillés ci-dessous :

 1. En bas de cette page, vous trouvez les noms et adresses e-mail qui sont employés dans des courriers et e-mails et dont nous sommes au courant.

2. Un huissier de justice ou un candidat-huissier de justice, qui agit au nom de l’huissier de justice, peut vous contacter. Si vous doutez toutefois du fait que cette personne puisse bel et bien exercer la fonction de (candidat-)huissier de justice en Belgique, il vous est possible de le vérifier sur le site web www.huissiersdejustice.be/bailiff. Attention : l’adresse de la Chambre nationale est régulièrement utilisée de manière abusive dans le cadre de diverses tentatives d’escroquerie basées sur l’envoi de faux e-mails.

3. Vérifiez toujours si l’e-mail ou le courrier d’un (candidat-)huissier de justice mentionne son nom et ses coordonnées ainsi que la dette concernée. Il s’agit là d’informations capitales qui sont reprises de manière standardisée dans une véritable correspondance.

4. S’il vous est demandé d’effectuer le paiement sur un compte à l’étranger, ne payez pas ! En effet, chaque huissier de justice belge doit disposer d’un numéro de compte belge en vue de recevoir des paiements. Si vous avez des doutes quant au courrier ou à l’e-mail reçu, vous pouvez vérifier, à l’aide du numéro de compte communiqué, si le compte bancaire a été ouvert en Belgique ou à l’étranger. Un numéro de compte bancaire IBAN belge commence toujours par les lettres « BE ».

5. Soyez attentif/ve à l’indication d’instances étrangères qui répertorient les mauvais payeurs. En effet, un huissier de justice belge n’a aucun avantage à faire inscrire un citoyen belge auprès, par exemple, d’une instance aux Pays-Bas.

6. Des documents officiels, tels qu’une contrainte, ne sont jamais envoyés par e-mail aux particuliers. Un huissier de justice vous les remettra toujours à votre domicile. Si vous n’êtes pas chez vous au moment où l’huissier de justice y passe, il vous laissera un message. En outre, une vente publique ne suit jamais immédiatement une contrainte, ce qui est parfois affirmé à tort dans de tels e-mails ou courriers.

7. Dans le cas où vous êtes confronté(e) à un tel e-mail ou courrier frauduleux, vous pouvez le communiquer au point de contact national via le site web https://pointdecontact.belgique.be/meldpunt/fr/bienvenue. Vous pouvez également déposer une plainte auprès de la police. Veuillez également avertir la CNHB de telles pratiques frauduleuses en envoyant un e-mail à l’adresse info@nkgb-cnhb.be afin que nous puissions en informer à notre tour tant la profession elle-même que les citoyens.

8. Liste des noms et adresses e-mail employés par des arnaqueurs et dont nous sommes au courant :

- W. Eiken (info@wilde-incasso.eu)

- L.V. Mauk (de M. Wilde Incasso) (info@wilde-incasso.be)

-  Dekker gerechtsdeurwaarders (gerechtsdeurwaarders-urgentie@advalvas.be)

- Gerechtsdeurwaarder Becker (incasso@becker-incasso.com)

- Gerechtsdeurwaarder M. Heerd

- Dwangbevel - FOD Belastingen (info@beers-partners.com)

- Gerechtsdeurwaarders Baarle (incasso-baarle@gmx.net)

- Geerts

- Gerbens Incasso & Gerechtsdeurwaarders (debiteur@gerbens-incasso.com)

- Geertsen-Dewit (belgie@geertsen-dewit.com)

- Berkowitz Legal (incasso-be@berkowitz-legal.eu)

Est-ce que vous êtes un particulier ou un professionnel (firme société/huissier de justice/avocat/…)

Particulier Professionnel Fermer